Francais, Francuski, French, Französisch

Après avoir fait de longues recherches détaillées auprès de la littérature ethnologique ainsi que sur l'internet, j'ai conclu que le nom Toroman est le nom d'origine de tous les noms successifs (comme Toromani, Toromanov/-a, Toromanian, Toromanyan, Toromanoski, Toromanowski, Toromanides, Toromanlar, Toromanovic, Toromanovich ainsi que Toromanowich) et qu'il vient du pays Monténégro. À part le fait que ce nom est mentionné la dernière fois dans ce territoire en 1903, il n'y as pas d'autres preuves.

Dans le 'tome' numéro 63 du Musée Ethnologique à Belgrade de l'année 1999, M. Petar Rudic écrit qu'un ancêtre des Toroman habitait dans un endroit monténégrin appelé Njegus et qu'il était membre de la fraternité Erkanovici. D'ailleurs, les écrivains Vukota et Akim Miljanic écrivent dans leur documentation "noms de famille au Monténégro" que les Toroman à Njegus étaient liés avec les Popovic et les Petrovic. En 1844, il y a mention officielle des noms Vuko, Todor et Mica Toroman au niveau d'un incident historique.

Les Miljanic utilisent les données concernant l'année 1910, trouvées dans le livre du Dr. Jovan Erdeljanovic "Altes Montenegro" ("Le Vieux Monténégro"), publié en 1926. Pour celui-ci, les Toroman faisaient partie du groupe des Popovic et des Erakovic, pourtant en tant que fraternité njegusoise séparée, d'origine inconnu. Cette découverte indique que la fraternité Toroman doit avoir ses racines ailleurs. Pour rechercher cette thèse, une coopération avec tous les Toroman serait souhaitable.
 
Selon une histoire ancienne, le nom Toroman est soi-disant né du fait qu'un ancêtre construisait des portails de bonne qualité pour sa fraternité. M. Petar Rudic écrit que les familles Toroman ont porté ce nom jusqu'au début du 20ème siècle. Des documents concernant ces familles et leurs migrations se trouvent dans des vieux livres à Cetinje et dans les environs. Il existe encore plus de traces des Toroman dans la Mi-Polimlje, à Poblace, à Borak près de Pljevlje aussi bien qu'à Bijelusine près de Rudo.

 Cette fraternité s'est diffusée il y a longtemps sur toute la péninsule balkanique et s'est adaptée à la situation et à l'environnement. Les membres de cette fraternité ont adopté la foi et aussi les suffixes typiques des noms des gens du pays. Par conséquent, les gens avec le nom de fond Toroman appartiennent aux trois groupes religieux, cet-à-dire catholique romain, grec orthodoxe ou Islam et leurs noms pourrait porter l'un des suffixes suivants: -i, -ov, -ian, -yan, -oski, -ides, -lar, -ovich, -ovic, ou bien  -owich.

Les Toroman et les gens avec les noms associés habitent dans presque tous les nouveaux pays issus de l'ancien Yougoslavie. Après la désintégration, beaucoup de gens sont allés s'installer aussi à l'étranger occidental.

Encore plus de recherches sur les Toroman dans les pays d'émigration sont en travail. Jusqu'à présent, on sait que beaucoup d'eux habitent en Albanie, en Allemagne, en Asie, en Autriche, en Bulgarie, en France, en Italie, en Russie, aux Philippines, en Norvège, en Suède, en Suisse,  en Turquie et aux Etats-Unis.

*******************************************

Un groupe Facebook "Toroman Family"

http://facebook.com/groups/toroman

crée pour retrouver et rapprocher les familles dispersées dans le monde entier et pour se renseigner mutuellement, où que vous soyez.

Chers Toroman, Toromani, Toromanov(-a), Toromanian, Toromanyan, Toromanoski, Toromanides, Toromanlar, Toromanovich, Toromanovic et Toromanowich,
Donnez-y un coup d'oeil, adhérez-vous.
Merci de votre participation!
 
Hambourg/Allemagne, août 2012


auteur ttheo/ Il n'est permis de copier ce texte qu'avec citation d'origine.